Le $FPT, la nouvelle cryptomonnaie Tahitienne

Après Bitcoin, Ethereum & Avax nous vous présentons aujourd’hui la nouvelle cryptomonnaie promouvant la Polynésie-Française.

C’est en ce début d’année 2022 que l’équipe FENUA COIN nous présente sa cryptomonnaie 100% Polynésienne.

Mais qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Une crypto-monnaie, c’est un actif qui s’échange sur un réseau pair-à-pair, sans tiers de confiance, au moyen d’un réseau informatique décentralisé. Elle utilise des technologies cryptographiques pour sécuriser les transactions. Les principales cryptomonnaies existantes s’appuient sur la technologie des chaînes de blocs (blockchain) pour la validation des transactions. L’émission de nouveaux actifs est généralement réglée par le protocole de la cryptomonnaie.

Qu’est ce que le French Polynesia Token ?

Le French Polynesia Token est et restera le seul token d’échange de l’écosystème du $FENUA promouvant la Polynésie-Française. Le $FPT permet des échanges entre portefeuilles à moindre frais. Il sera utilisé pour pouvoir acheter ou investir sur les services proposés liés à l’écosystème du $FENUA. Tel que la possibilité d’achat de NFT sur notre NFT marketplace. Le $FPT permettra aux investisseurs d’effectuer leurs premiers pas sur la Binance Smart Chain grâce aux outils fournis (Binance, Truswallet, Metamask ou PacankeSwap par exemple.)

Et alors, qu’est-ce que le $FENUA ?

Le $FENUA est un token communautaire sur le réseau BSC (Binance Smart Chain) et sert à promouvoir la Polynésie-Française dans le monde entier. Un système de rewards est mis en place pour les holders à long terme. Promouvoir la Polynésie est notre mission principale.

Un Airdrop en cours…

L’airdrop est une pratique qui consiste à distribuer gratuitement une cryptomonnaie à un tiers.

Retrouvez l’interview du créateur de FenuaCoin le samedi 5 février à 18h30 lors de la rubrique TechZone dans le journal en français de TNTV.

En savoir plus

Telegram : fenuacoin

Site internet : fenuacoin.io

Facebook : $Fenua

Instagram : fenuacoin

Twitter : Fenuacoin

Les documents officiels :

Facebook devient « Meta »

D’après une source proche du dossier interrogée par The Verge, Facebook prévoit de changer de nom d’ici quelques jours. Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, annoncera le changement de nom dès le 28 octobre 2021 via la conférence annuelle intitulée Connect ou il présentera aussi ses projets de metaverse.

Crédit : Bertrand Guay

Le changement de nom

Facebook souhaiterai selon The verge grouper tous les réseaux sociaux (Instagram, WhatsApp, Oculus et Facebook) afin de séparer l’application futuriste de metaverse. Comme Google en 2015 qui a restructuré son système en créant Alphabet. Quel était le but ? Différencier les activités ne représentant pas son cœur de métier comme Youtube, Gmail ou l’indexation de pages internet (tirant des revenus de la publicité en ligne). Ou encore Snapchat en 2016 devenu Snap Inc lors de la sortie de lunettes Spectacles (lunettes intelligentes dédiées à l’enregistrement vidéo en 3D).

The Verge

Le commencement du metaverse

Tout d’abord, qu’est-ce que le metaverse ? Si vous avez regardé le film Avatar vous êtes sur la bonne voie. Ou encore le manga SwordArtOnline qui explique exactement ce système de réalité virtuelle. Le terme “metavers”, ou “méta-univers”, signifie littéralement “au-delà de l’univers”. Cette extension d’Internet est créée pour qu’un individu puisse vivre l’expérience d’un monde en réalité virtuelle, en engageant son corps et mélangeant émotions et sensations.

“Progressivement, les écrans, hologrammes, casques de VR et lunettes de réalité augmentée sont censés permettre des déplacements fluides d’univers virtuels en lieux physiques, comme des téléportations”, avait expliqué Mark Zuckerberg sur son profil Facebook.

Dans cet univers virtuel et immersif que Facebook entend construire, il pourrait par exemple être possible de danser dans une boîte de nuit avec des personnes situées à des milliers de kilomètres, de travailler, d’acheter ou de vendre des biens ou services numériques. Une sorte de seconde vie, mais vécu à travers des lunettes connectées.

Facebook oculus

L’objectif est d’élaborer des salles de réunion en réalité virtuelle via le casque de réalité virtuelle Oculus Quest 2. Les participants apparaissent autour d’une table ronde sous forme d’avatars personnalisés, peuvent interagir via leur micro ou dessiner sur un tableau blanc virtuel grâce aux télécommandes.

https://platform.twitter.com/widgets.js

« Nous allons effectivement passer de l’image d’une société de médias sociaux à celle d’une société de metaverse ». A déclaré Marc Zuckerberg lors d’une interview avec Casey Newton de The Verge en juillet dernier. (disponible sur Spotify)

Les NFT’s, parlons-en !

La blockchain, ce qui permet de prouver à tous son existence avec certitude a été évoquée en 2010 par Hal Finney (Ancien développeur pour PGP Corporation), rejoint par Satoshi (pseudonyme utilisé par la ou les personnes ayant développé la cryptomonnaie Bitcoin) ils créent ensemble le premier NFT : Namecoin.

  • Les NFTs ( Non Fungible Tokens ou Jeton Non Fongible), qu’est-ce que c’est ?

Parlons tout d’abord de la fongibilité : c’est lorsqu’un actif peut être échangé contre un autre actif du même type, à la même échelle qu’un billet de 5 € peut être échangé contre un même billet de 5 €, car ils ont une valeur identique et sont donc fongibles. Un actif vraiment fongible est totalement anonyme, par exemple un bitcoin peut être retracé, il est considéré cependant comme un fongible, car chacun la même valeur, Monero est un vrai token fongible : intraçable.

À l’inverse la non-fongibilité : c’est lorsqu’un actif a ses propres propriétés et ne sera pas échangé à valeur identique : lors d’un échange, vous pourrez avoir quelque chose de totalement différent. Nous pouvons comparer le NFTs (Non Fungible Tokens) avec une pièce de collection réelle : elle est unique et ne peut ni être reproduite ni échangée au risque de perdre de la valeur. Les NFTs sont exposés sur les Blockchains.

  • Les Blockchains, qu’est-ce que c’est ?

C’est une technologie permettant de stocker et transmettre des actifs de manière transparente, sécurisée et non centralisé. Une blockchain (chaîne de blocs pour les monolingues)  comporte une base de données contenant l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création, permettant de vérifier la validité de la chaîne. Comparable à un « grand livre de compte, dans lequel tous les utilisateurs peuvent écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible » selon Jean-Paul Delahaye (Informaticien et mathématicien français).

À quoi ça sert ?

Le gros avantage des blockchains est qu’il est limite impossible de vendre de la contrefaçon contrairement à la vraie vie, par exemple si vous achetez un tableau d’art contemporain qui n’a qu’un seul exemplaire, personne, je dis bien personne ne pourra vous le voler ou en faire une copie.

À titre informatif, le plus cher NFTs (jeton non fongible) est une œuvre d’art numérique créée par Mike Winkelmann (Beeple)  nommée Everydays : The first 5000 Days qui a été acheté par Vignesh Sundaresan, un programmeur de Singapour, au prix incroyable de (asseyez-vous) 69,3 millions de dollars, environ 6 millions d’euros, ça va ?

Je vous laisse apprécier son œuvre ci-dessous …

Restez prudent, cela reste un jeu d’argent, jouez seulement si vous pouvez perdre.

Note : 1 sur 5.

Le $FPT, la nouvelle cryptomonnaie Tahitienne

Après Bitcoin, Ethereum & Avax nous vous présentons aujourd’hui la nouvelle cryptomonnaie promouvant la Polynésie-Française. C’est en ce début d’année 2022 que l’équipe FENUA COIN nous présente sa cryptomonnaie 100% Polynésienne. Mais qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ? Une crypto-monnaie, c’est un actif qui s’échange sur un réseau pair-à-pair, sans tiers de confiance, au moyen d’un réseau informatique … Lire la suite

Facebook devient « Meta »

D’après une source proche du dossier interrogée par The Verge, Facebook prévoit de changer de nom d’ici quelques jours. Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, annoncera le changement de nom dès le 28 octobre 2021 via la conférence annuelle intitulée Connect ou il présentera aussi ses projets de metaverse. Le changement de nom Facebook souhaiterai selon … Lire la suite

Qu’est-ce que le French Polynesia Token ?

► TahitiNews ► Site web FenuaCoin ►Telegram ► Facebook ► Instagram ► Twitter Mauruuru FenuaCoin ! Lexique : Un token (ou « jeton » en Français) est un actif numérique pouvant être émis et échangé en ligne sur une blockchain, sans nécessité de duplication ou de présence d’un intermédiaire. Les jetons non fongibles (NFT) sont des certificats d’authenticité qui utilisent la technologie … Lire la suite

Vidéo

Qu’est-ce que le French Polynesia Token ?

Prise de vidéo faite par Mathias Clément, montage et scénario par Camille Charpin.

► TahitiNews

► Site web FenuaCoin

Telegram

► Facebook

► Instagram

► Twitter

Mauruuru FenuaCoin !

Lexique :

  • Un token (ou « jeton » en Français) est un actif numérique pouvant être émis et échangé en ligne sur une blockchain, sans nécessité de duplication ou de présence d’un intermédiaire.
  • Les jetons non fongibles (NFT) sont des certificats d’authenticité qui utilisent la technologie blockchain pour prouver la propriété et la rareté des actifs numériques. Ce sont par exemple des données numériques et cryptographiques d’une musique, d’un tableau ou d’un certificat qu’on insère dans la blockchain.
  • Binance est une plateforme d’échange de cryptomonnaies mondiale qui permet d’échanger plus de 300 cryptomonnaies.
  • Un « wallet », dont la traduction anglaise est « portefeuille », est, en matière de cryptomonnaies, un procédé de stockage supposément sécurisé, physique ou numérique, de cryptomonnaies.
  • Web3 (également connu sous le nom de Web 3.0 et parfois stylisé comme web3) est une idée de nouvelle itération du World Wide Web basée sur la blockchain, qui intègre des concepts tels que la décentralisation et l’économie basée sur les jetons.
  • La blockchain (dont la traduction en français est chaîne de blocs) est une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle.
  • PancakeSwap est un échange décentralisé (DEX), permettant aux investisseurs d’échanger des jetons BEP-20. Les jetons BEP-20 sont des jetons construits sur la Smart Chain de Binance qui ne disposent pas de leur propre blockchain.

Sorare, le nouveau jeu, mélangeant FIFA et crypto monnaie

L’objectif de Nicolas Julia (PDG), faire découvrir au plus grand nombre l’univers des crypto-actifs en s’amusant. Rappelez-vous les cartes Pokémon à l’école, ajoutez-y du numérique et vous n’êtes plus très loin…

« Sorare est un jeu de fantasy football dans lequel il faut détecter les joueurs qui vont être performants dans la vraie vie, se procurer leurs cartes pour pouvoir composer une équipe toutes les semaines. En fonction de leur performance sur le terrain et de la puissance de vos cartes, ton équipe marque des points. » – Nicolas Julia : PDG du jeu

Sorare est la nouvelle startup Française avec la plus grosse levée de fonds jamais vue dans le monde de la FrenchTech, 580 millions d’euros ! Ils dépassent Contentsquare qui avait obtenu 426 millions d’euros le 25 mai dernier. Parmi les investisseurs, nous retrouvons Gerard Piqué, rejoint par Antoine Griezmann et André Schürrle. Le but du jeu ? Acquérir, via des enchères, des cartes virtuelles de footballeurs, plus ou moins rares et  participer à des championnats en ligne, augmentant ainsi la valeur d’une collection.

Une nouvelle ère débute grâce aux nouvelles technologies, mais lesquelles ?

« Les cartes à collectionner sont très populaires dans le monde physique, mais avant la blockchain et les NFTs il était impossible de collectionner dans le monde digital. Le concept même de rareté digitale n’existait pas. Aujourd’hui, si nous émettons 10 éditions d’une carte Mbappé Super Rare, la blockchain va authentifier et sécuriser le fait qu’il n’y en aura jamais 11. » explique Nicolas Julia

  • Les NFTs ( Non Fungible Tokens ou Jeton Non Fongible), qu’est-ce que c’est ?

Parlons tout d’abord de la fongibilité : c’est lorsqu’un actif peut être échangé contre un autre actif du même type, à la même échelle qu’un billet de 5 € peut être échangé contre un même billet de 5 €, car ils ont une valeur identique et sont donc fongibles. Un actif vraiment fongible est totalement anonyme, par exemple un bitcoin peut être retracé, il est considéré cependant comme un fongible, car chacun la même valeur, Monero est un vrai token fongible : intraçable.

À l’inverse la non-fongibilité : c’est lorsqu’un actif a ses propres propriétés et ne sera pas échangé à valeur identique : lors d’un échange, vous pourrez avoir quelque chose de totalement différent. Nous pouvons comparer le NFTs (Non Fungible Tokens) avec une pièce de collection réelle : elle est unique et ne peut ni être reproduite ni échangée au risque de perdre de la valeur. Les NFTs sont exposés sur les Blockchains.

  • Les Blockchains, qu’est-ce que c’est ?

C’est une technologie permettant de stocker et transmettre des actifs de manière transparente, sécurisée et non centralisé. Une blockchain (chaîne de blocs pour les monolingues)  comporte une base de données contenant l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création, permettant de vérifier la validité de la chaîne. Comparable à un « grand livre de compte, dans lequel tous les utilisateurs peuvent écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible » selon Jean-Paul Delahaye (Informaticien et mathématicien français)

À quoi ça sert ?

Le gros avantage des blockchains est qu’il est limite impossible de vendre de la contrefaçon contrairement à la vraie vie, par exemple si vous achetez un tableau d’art contemporain qui n’a qu’un seul exemplaire, personne, je dis bien personne ne pourra vous le voler ou en faire une copie.

À titre informatif, le plus cher NFTs (jeton non fongible) est une œuvre d’art numérique créée par Mike Winkelmann (Beeple)  nommée Everydays : The first 5000 Days qui a été acheté par Vignesh Sundaresan, un programmeur de Singapour, au prix incroyable de (asseyez-vous) 69,3 millions de dollars, environ 6 millions d’euros, ça va ?

Je vous laisse apprécier son œuvre ci-dessous …

Restez prudent, cela reste un jeu d’argent, jouez seulement si vous pouvez perdre.