Respect au triple combat d’Aretha Franklin

La reine de la soul est mise à l’honneur par la cinéaste Liesl Tommy dans un biopic sorti mercredi dernier retraçant vingt ans de sa vie (entre 1950 et 1970). Une vie complexe nous y est présentée : Aretha perd sa mère à l’age de 9 ans, tombe enceinte à 12 ans et est victime d’un mari alcoolique et violent. Jennifer Husdson (Dreamgirls et American Idol) jouera le rôle d’Aretah Franklin, cette dernière avait souhaité avant son décès que ça soit le cas, leur vie étant similaires.

Vous pouvez aussi retrouver le documentaire « Amazing Grace-Aretha Franklin » qui vaut le détour, les images transmises étant vraies. C’est après 47 ans d’attente qu’il sortira en salle : Des erreurs commises en 1971 par l’équipe du studio Hollywoodien Warner Bros (erreur de synchronisation entre le son et l’image), puis Alan Elliott, jeune producteur fraîchement embauché chez Atlantic, les exhume au début des années 1990 et c’est un refus catégorique de la diva en 2015, car selon les rumeurs n’ayant aucuns droits sur les images elle ne toucherait pas une pièce de ce documentaire et était atteinte d’un cancer et -toujours selon les rumeurs- ne souhaitait pas que l’on diffuse les moments de sa vie où elle était encore en bonne santé. C’est lors du décès d’Aretha Franklin que Sabrina Owens, sa nièce et héritière testamentaire, que le documentaire voit le jour en août 2018.

Sources :
ALLOCINE
Wikipédia
Lemonde


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s